Bienvenue sur le site de l'ALF.

Faites votre choix dans le bandeau ci-dessus ou consultez la UNE, ci-dessous.

Interview du Dr Hérold TOUSSAINT par P.-E. FRANÇOIS

 

Vidéo à voir sur Youtube ICI

 

Né en Hai͏̈ti (Tiburon), Pierre Enocque FRANÇOIS est Spécialiste en Éducation. Formateur de formateurs, il a un cursus de Recherche-Action sanctionné par le Diplôme des Hautes Études des Pratiques Sociales (DHEPS), de niveau maîtrise, Université Sorbonne Nouvelle Paris-3. Éducateur de carrière, Chercheur-Acteur, il a su concilier son implication de formateur et sa distanciation critique de chercheur. Auteur d'une thèse de doctorat en Sciences de l'éducation soutenue en 2009 à l'Université Paris 10.

12/07/21

Voici la traduction d'un texte d'Otto Zsok, réalisée par Bernadette Schmidt, texte qui a été écrit à l'occasion du 8 mai.

 

Offensive culturelle européenne

Otto ZSOK

27 avril- 8 mai 2021

 

Lorsque Viktor Frankl (1905-1997) fut libéré, le 27 avril 1945, du camp de Türkheim par les soldats américains, il mit un certain temps à réaliser que la liberté retrouvée était bel et bien réelle. Lorsqu’il réalisa quelques mois plus tard qu’aucun membre de sa famille, excepté sa sœur en Australie, n’avait survécu, il traversa la phase la plus noire de sa vie : "La nuit obscure des sens et de l’esprit". Pourtant, grâce à son travail, à sa volonté de trouver un sens non déterminé, mais plus encore grâce à l’amour de sa seconde épouse, Eleonore, il retrouva peu à peu le chemin de la vie, à partir de 1946, et bientôt, en 1948, sa psychothérapie orientée vers la découverte d’un sens, qui avait déjà été entièrement élaborée avant la guerre, trouva son appellation avec les concepts de logothérapie et d’analyse existentielle.

 

Aujourd’hui, puisqu’elle met en avant la catégorie du sens, elle fait partie des forces constructives éminentes dont l’Europe a besoin. Avec son anthropologie et forte de son point de départ, la recherche de sens, la logothérapie ne peut pas se contenter de former des logothérapeutes dans ses instituts, mais elle est appelée à prendre sa place dans la formation à l'éthique sociale et à la politique par sa capacité à transmettre les traits fondamentaux d’une culture politique nouvelle, plus humaine, qui s’oriente vers les valeurs et le sens. Nous en avons un besoin urgent.

En tant que psychiatre, V. Frankl avait lui-même ébauché une "offensive culturelle" à l’été 1947 en écrivant et en pratiquant ce qu’il écrivait : "À une époque comme la nôtre, où les masses se trouvent dans une détresse spirituelle sans pareil, il est plus que jamais nécessaire de donner une direction à cette détresse. Non seulement les milieux médicaux mais aussi les milieux culturels religieux et politiques sont conscients de leur responsabilité sur ce point. Ils savent qu’il s’agit d’éduquer l’humanité actuelle afin de l‘empêcher de se précipiter, pour la dernière fois et définitivement, dans l’abîme". (V. Frankl, in "Die Psychotherapie in der Praxis, Vorwort") Ensuite, V. Frankl parle de la revendication d’une psychothérapie sociale et de la nécessité d’une hygiène psychique collective, en insistant sur le fait que beaucoup sont concernés par l’appel à la prise de conscience de cette responsabilité : les chercheurs, les psychothérapeutes et les pédagogues. Car il s’agit en fin de compte de prendre soin de l’homme malade en son âme et cela signifie que l’on réunisse ensemble tous les forces salutaires et thérapeutiques pour les mettre au service de l’homo patiens, et, ajoutons-le, au service d’une culture européenne nouvelle, orientée vers la recherche de sens.

 

Parmi les forces fondatrices qui ont permis l’avènement de l’Union européenne, on compte quelques personnes à l’horizon culturel vaste et possédant une douzaine d’idées fondamentales toutes centrées sur la dignité intangible de chaque être humain. Les personnes dont il est question ont conçu un lien si fort entre la volonté de sens et la volonté d’aimer qu’elles ont pu générer et établir des impulsions durables. A partir de ce moment-là (après la seconde guerre mondiale), de plus en plus de gens ont pris conscience que le rassemblement des forces dans un consensus fondamental doit avoir la priorité sur la dispersion destructrice. Le rassemblement des forces signifie que la volonté de puissance se subordonne à la volonté de sens et à la volonté d’amour. L’économie et l’écologie sont mises en relation. Une priorité importante est accordée à l’éducation orientée vers le sens et les valeurs. Le développement technologique s’inspire de la vie spirituelle. La concrétisation de tout cela est certes l’affaire de la politique, des institutions, des universités, des écoles, etc, mais aussi des autorités de Bruxelles, qui, à mon avis devrait enfin présenter un projet solide pour la discipline "Histoire de l’Europe" au moyen duquel dans tous les pays européens, au moins dans les lycées, un enseignement commun sera dispensé, qui mette l’accent sur les valeurs ayant donné naissance à l’"esprit européen", ou, selon le cas, ayant favorisé sa découverte et marqué de leur sceau. Le Bien, le Beau, le Vrai et le Sacré : c’est à ce quatuor de valeurs fondamentales qu’une nouvelle offensive culturelle doit accorder une attention particulière.

 

Ce sont là les forces structurantes qui contribuent à la conservation de la civilisation marquée par les cultures juive-hellénique-romaine-chrétienne-arabe, et qui lui permettront certainement de se développer dans le futur. Y est étroitement liée une vision de l’homme et du monde dont les éléments positifs, énoncés brièvement, sont les suivants : l’homme n’est pas Dieu, mais il porte en lui l’étincelle spirituelle du divin. (Frankl dit : "L’homme est une personne spirituelle, qui ne peut tomber malade. Elle est au fondement-même de sa dignité inconditionnelle, et l’homme est ouvert à la transcendance". Le monde (et notre terre en premier) n’est ni le lieu de l’exploitation de nos semblables ou de celle des ressources matérielles, ni celui du pouvoir arbitraire. Il est au contraire l’espace de vie et le lieu où se structurent harmonieusement les domaines matériel, social et spirituel. Le vivre-ensemble de tous les hommes sur la terre suppose quelques principes éthiques universels, qui ne sont pas créés mais qui doivent être découverts. (Ils ont d’ailleurs été découverts depuis longtemps, comme l’a été l’Amérique). La communauté d’États qui se sont rassemblés sous la bannière de l’ONU veille au respect des principes éthiques.

 

Pour en revenir à l’Union européenne, bien des choses ont été réalisées par rapport à ces principes. Ullrich Fichtner a montré dans une de ses contributions que l’UE est devenue une "puissance douce", qui malgré toutes les crises s’est muée en chef d’orchestre. Ses concepts du droit et des règles deviennent des normes à l’international. (in "der Spiegel", N°4/23.01.2021, p.17-21) Le ton fondamental de l’article indique que nous avons, nous Européens, suffisamment de raisons d’apprendre à apprécier à leur juste valeur et d’ aimer ce qui a été obtenu jusqu’à présent, parce que : "Avec sa grande expertise, l’UE fournit dans de nombreux domaines un difficile travail législatif et son autorité est reconnue dans de nombreuses questions" (Anu Bradford). Par exemple, dans le domaine de la protection des données, de la durabilité dans le domaine social et écologique et dans celui des Droits de l’Homme. "L’éternelle crainte de la pieuvre bruxelloise qui siphonnerait toute la démocratie présente dans les pays membres ne s’est pas vérifiée, pas davantage que l’éclatement de l’union, annoncé à intervalles réguliers pour des motifs variés". Et certains disent que "notre monde européen serait plus sain, plus aisé, plus avancé et bien meilleur que ne le pense la majorité." (Hans Rosling, médecin suédois, Européen dans l’âme, ayant travaillé dans des régions pauvres en Afrique et en Asie). La phrase suivante résume bien son message encourageant : "Celui qui se contente de tordre les mains n’en libère aucune pour retrousser les manches afin de mettre la main à la pâte". "Cette façon de penser et de ressentir "ferait aussi du bien, en pensant à l‘UE", car alors chaque citoyen européen pourrait se remettre à l’esprit que l’union des pays européens est, pour des millions d’êtres humains , une machine favorable à la paix, à la prospérité et à la longévité. On pourrait être fier de ce qui a été obtenu, et aussi de ce qu’au cours des décennies écoulées et grâce aux initiatives européennes, bien des choses ont été améliorées pour beaucoup d’êtres humains", écrit U. Fichtner dans son article du Spiegel.

 

La traduction pratique des objectifs que s’est fixés par elle-même l’UE, à savoir la préservation de la paix, la sauvegarde du climat, l’arrêt de la destruction de la nature, la protection des hommes et l’affirmation des droits humains, l’extension de la prospérité, l’amélioration de la vie, la recherche du bonheur et du sens, ces objectifs-là restent toujours l’aune à laquelle l’UE doit se mesurer elle-même. Le reste du monde a d’ores et déjà reconnu que "l’Europe a réussi à devenir un modèle pour le 21ème siècle, après avoir été un continent où les hommes se sont entre-tués pendant des siècles. Elle a sans doute atteint par là le maximum de sa puissance (douce)", dit U. Fichtner en terminant son intéressant article.

 

Alors que ces jours-ci nous nous souvenons qu’il y a 76 ans – le 8 mai 1945 – la deuxième guerre mondiale a pris fin grâce à l’intervention des Alliés- tout en sachant que les effets de la guerre sur les âmes sont toujours sensibles- cette commémoration nous invite avec urgence à poser des limites nettes à toutes les formes de fanatisme, d’extrémisme, de nationalisme et d’antisémitisme. Cela aussi fait partie de l’offensive culturelle. L’expression "apprendre à aimer l’Europe et ses valeurs" est peut-être mal choisie, car mon amour concerne les individus concrets, et non pas un continent, un peuple, un parti ou une institution- mais ce qui est signifié ici, à savoir que nous apprenions à apprécier à sa juste valeur l’esprit européen, contribue à faire comprendre à la conscience, qui en a l’intuition, qu’il s’agit de l’estime accordée aux valeurs européennes. Les valeurs sont détectées par la sensibilité et ressenties, alors que les concepts sont élaborés par la pensée. Donc, ensemble, la détection des valeurs par la sensibilité et l’élaboration, orientée vers le sens, de certains concepts, appariées avec la volonté de sens, la volonté de joie et la volonté d’aimer constituent les forces constructives dont nous avons besoin de toute urgence aujourd’hui.

 

Il est très important que, face au progrès rapide (dans le domaine technique et scientifique), la responsabilité dans l’utilisation des nouveautés qu’entraine le progrès soit également à la hauteur des enjeux. "Aussi longtemps que la conscience tient la technique en laisse, ce sera une bénédiction. Mais gare à la rupture de la laisse – alors, nous ne pourrons nous en remettre qu’à Dieu !" (E. Lukas)

 

Le mot "conscience" signifie ici la faculté spirituelle spécifique à l’être humain d’explorer et de reconnaitre ce qui fait sens, et non seulement ce qui est utile. En d’autres termes : la compréhension par la raison doit être subordonnée à la compréhension spirituelle. L’offensive culturelle européenne doit inévitablement avoir pour cible des éléments centraux de la formation du cœur et de l’esprit pour les traduire ensuite dans la réalité. L’informatisation galopante comme indicateur du progrès technique dans son sens large nécessite un contre-point, un équilibrage à travers l’éducation et la formation de l’âme et de l’esprit.

 

La logothérapie n’est pas la seule pertinente, le sont aussi des disciplines comme l’histoire de l’art, la musique, la philosophie, l’éthique sans oublier la formation spirituelle de la volonté telle que l’a présentée Ignace de Loyola dans ses Exercices, après l’avoir pratiquée.

Si nous voulons qu’une culture vraiment nouvelle, débarrassée de la haine et du fanatisme, voie le jour en Europe, elle dépendra inévitablement de la formation et l’entrainement à la volonté de sens, à la volonté de jouissance et à la volonté d’aimer.

 

Ces pensées ne sont pas encore présentes dans la politique européenne, ou alors très peu. Mais pour donner à ces pensées et à ces idées un degré d’efficacité accru dans le cadre d’une offensive culturelle européenne, nous pourrions revenir sur nos pas en faisant barrage à tout ce qui autour de nous tend à la destruction. Nos enfants et nos petits-enfants nous en seront reconnaissants.

12/07/21

Proposition d’exploration de soi en formation continue :

Biographie Dirigée à Paris

avec Nathalie Haberman

 

Il reste une à deux places pour un démarrage en septembre 2021

 

Quoi ?

Après avoir terminé ma formation à la biographie dirigée (ou bilan de vie thérapeutique) avec Otto Zsok, je propose d’animer un groupe en région parisienne.

Selon Otto, ce travail biographique fondé sur la logothérapie et l’analyse existentielle constitue un cheminement personnel vers une connaissance de soi orientée vers le sens.

 

Comment ?

En groupe de 3 à 5 personnes, adhérents de l’ALF ou non. Un petit groupe est déjà constitué avec une logothérapeute et deux étudiantes en psychologie, je cherche à l’étoffer.

Une rencontre d’introduction pour présenter la méthode, répondre aux questions, faire connaissance avec le groupe.

Puis une rencontre pour chacun des 7 chapitres, avant laquelle chaque participant rédige le récit de sa biographie, avec à chaque fois l’éclairage de trois questions réflexives. Lors des rencontres, il lit tout ou partie de son écrit et un échange a lieu dans le groupe.

Chaque journée se termine par un travail didactique sur l’utilisation de l’outil dans sa pratique de thérapeute.

 

Quand ?

Début dès que possible, en principe en septembre. Rythme des 8 réunions probablement mensuel, mais à définir ensemble. En fonction de la taille du groupe, une journée doit permettre de consacrer 1h30 à 2h à chacun. Date de début du travail à définir en commun avec le groupe, dates suivantes posées pendant la première réunion.

 

Où ?

En « présentiel » à Paris, chez l’un des participants pour éviter les frais de location d’une salle.

 

Quel coût ?

Pour chaque participant, 50 € par heure qui lui est consacrée, soit 7 x 50 € x 1,5 sur la base de 1h30, plus 50 € pour la rencontre d’information soit 575 €. Je prévois d’acheter et de vous donner le livre bilingue de Otto Zsok et Bernadette Schmidt qui présente la méthode de façon détaillée.

 

Contact ?

Si vous êtes intéressé par ce travail, ou voulez en parler, merci de contacter :

nathalie.haberman@gmail.com

06 66 29 46 19

07/07/21

Un replay à voir !

 

Le dernier message d'Axel Kahn

 

Mercredi 23 juin 2021, Axel Kahn était l’invité exceptionnel de l’émission La Grande Librairie pour présenter son dernier livre, baptisé Et le Bien dans tout ça ? (éditions Stock). Le 17 mai 2021, le médecin généticien, président de la Ligue contre le cancer, a annoncé être atteint d’un cancer incurable, l’obligeant à se retirer de ses fonctions au sein de l’association.

Depuis, il tient également une chronique journalière dans laquelle il évoque la "fin de vie apaisée", selon ses mots. "Je suis comme j'espérais être : d'une total sérénité", avait-il écrit sur son compte Facebook, le 21 mai 2021, dans une émouvante lettre "d'au revoir à ses amis".

Dans le long entretien accordé à François Busnel, enregistré quelques jours plus tôt chez lui, le scientifique est revenu sur sa fin de vie, sa maladie incurable et son rapport à la mort mais surtout : à la vie.

(texte du site Fance.TV)

Vidéo à voir ICI

03/07/21

Le Dr Hérold Toussaint, un homme de grande culture

 

Membre de l'ALF, le Dr Hérold TOUSSAINT fait la une du Quotidien de Haïti n° 0079 du 8 mai 2021.

 

L'article complet se trouve à l'adresse :

https://lequotidiennews.org/le-dr-herold-toussaint-un-homme-de-grande-culture/

ou cliquez sur l'image

 

Son dernier ouvrage s'intitule "Poèmes-Prières pour la jeunesse haïtienne". Vous pouvez télécharger ci-dessous le début de l'ouvrage (Table des matières et Introduction).

28/05/2021

Télécharger
DossierBook 1.pdf
Document Adobe Acrobat 251.4 KB

Webinaires "Au-delà de Frankl"

 

Le programme des webinaires s'est étoffé :

Samedi 13 mars - La thérapie existentielle d’Irvin Yalom, par Emmanuel Bompy

Samedi 10 avril - La psychologie du sens de la vie, de Tatjana Schnell, par Nathalie Haberman

Samedi 29 mai - La psychologie de la motivation par Christian Merle

Samedi 19 juin - La psychothérapie existentielle, entre Viktor Frankl et Emmy van Deurzen, par Pascal le Vaou

Samedi 18 septembre - L'approche pluraliste (Pluralistic counselling and psychotherapy), par Christian Hanser

 

Rappels : les webinaires auront lieu de 10h à 12h. Ils sont ouverts aux adhérents ALF à jour de cotisation, donc n'oubliez pas de régler votre cotisation 2021 si ce n'est pas encore fait. Les nouvelles inscriptions sont encore possibles, en envoyant un mail à Claire du Peloux claire@aufildusens.fr ou Nathalie Haberman nathalie.haberman@gmail.com

16/02/2021